Choisir son entrepreneur: le meilleur prix à tout prix?

L’expérience et la qualité sont aussi des critères à considérer!

L’expérience et la qualité sont aussi des critères à considérer!

Ça y est. T’as ton terrain pi ton plan. Reste à savoir combien elle va coûter cte baraque là!!! (pi se croiser les doigts qu’elle rentre dans ton budget!)

Mais comment choisir le bon constructeur? Comment évaluer sa fiabilité? Comment savoir que tu ne te feras pas «crosser», comme on l’entend si souvent de ceux qui ont vécu des expériences peu enviables?

J’ai discuté avec des anciens clients pour avoir leur avis et savoir comment ils avaient choisi, eux, leur entrepreneur. Voici les conseils suite à nos discussions.

Le prix: comparer des pommes avec des pommes

La première chose que tout le monde regarde dans le choix de l’entrepreneur, c’est évidemment le prix.

Pour certains items, l’entrepreneur va fonctionner avec des allocations dans sa soumission (ex: cuisine, luminaires, etc.).

Par exemple, il va te mettre une allocation de 20 000 $ pour ta cuisine. Un autre entrepreneur pourrait te mettre une allocation moindre, ce qui va faire diminuer le prix total de la soumission. Il faut bien faire attention de comparer les items sur une base similaire. 

C’est arrivé une tonne de fois qu’un client disait à Alex qu’il était plus cher au total, et en comparant les allocations, le montant total changeait énormément.

Le réseau de contacts: un critère sous-évalué

Tous les gens à qui j’ai parlé sont d’accord que le prix ne devrait pas être la seule chose sur laquelle tu te bases pour faire ton choix.

Ton entrepreneur doit être entouré de menuisiers, mais aussi de sous-traitants, fiables et compétents.

On a vu, à maintes reprises, l’entrepreneur qui finit par donner ta job en sous-traitance à une compagnie boboche qu’il connait pas trop... Les gars ne se présentent pas la moitié du temps, la job est faite tout croche et l’entrepreneur engagé se déresponsabilise de tout. 

giphy.gif

Là tu te demandes sûrement comment tu peux t’assurer de ça, toi qui ne connais rien en construction… Voici quelques pistes, des questions à lui poser ouvrir la discussion:

  • Est-ce que c’est lui ou sinon qui va gérer le chantier?

  • Depuis combien de temps ses employés travaillent pour lui?

  • Comment est-ce qu’il choisit ses sous-traitants? Est-ce qu’il a déjà fait d’autres jobs avec eux?

La réputation et le savoir-faire: des critères non négociables

Pour choisir quels entrepreneurs tu vas faire soumissionner, les 2 options reviennent toujours:

1- Tu te l’es fait recommander ou tu en as entendu parler via le bouche-à-oreille
2- Tu as fait une petite recherche Google pour en savoir plus à leur propos

En construction, encore plus qu’ailleurs, l’expérience, la réputation et le savoir-faire du professionnel que tu vas choisir pour ton projet sont des critères sur lesquels tu n’as pas à faire de compromis. 

Encore une fois, tu te demandes sûrement comment être certain de ne pas te faire bullshiter par l’entrepreneur sur sa réputation et son savoir-faire, alors que toi, tu n’y connais rien.

giphy (1).gif

Va lire les avis en ligne, sur Google My Business et sur Facebook. Y a-t-il des commentaires à son sujet? Regarde dans les activités de sa page Facebook. Qu’est-ce que les gens en disent? A-t-il une bonne réputation?

 Et ses réalisations ont l’air de quoi? A-t-il gagné des prix? (Une référence de prix en construction, ce sont les Prix Nobilis).

Est-ce que ça fait longtemps qu’il est en affaires? Depuis quand est-il dans la région? A-t-il une bonne solidité financière?

Le fit: un critère trop souvent mis de côté

Au-delà du prix de la soumission, des contacts de l’entrepreneur, de sa réputation et ses réalisations précédentes, un élément hyper important, que peu osent parler, c’est le fit que tu as avec ton entrepreneur.

Tu sais, le p’tit feeling intérieur que tu as après avoir rencontré quelqu’un. T’as envie de passer quelques mois à côtoyer cette personne ou au contraire, il te tape déjà sur les nerfs?

giphy (2).gif

Tu veux choisir un allié, qui va être là pour te supporter tout au long de ton projet, pas quelqu’un avec qui tu seras constamment en confrontation parce que vous ne vous entendez pas sur tout et sur rien.

Est-ce que t’es juste un autre numéro aux yeux de l’entrepreneur ou il te fait sentir qu’il est heureux de réaliser ton projet, qu’il va être fier de le mettre dans son portfolio par la suite?

Combien de soumissions faire faire?

On vous conseille de faire faire 3 soumissions. Moins que ça, c’est difficilement comparable et plus que 3, ça devient un vrai casse-tête! 

Soit ouvert et à l’écoute lors de ces rencontres. Les entrepreneurs ont souvent de merveilleuses idées pour améliorer les plans finaux de ta maison et peuvent aussi te faire sauver beaucoup sur des détails qui sont anodins à tes yeux et celui de ton dessinateur!

Une fois que tu auras tes 3 soumissions en main, c’est là que tu vas pouvoir comparer les prix, les services offerts, ce qui est inclus et non, les allocations, les conditions de construction, etc.

Les types de contrats

Les deux types de contrats les plus communs: coût fixe et cost plus.

Le contrat à coût fixe te donne un montant total auquel tu peux t’attendre à payer pour ta maison. Souvent, le pourcentage de profit (la côte que se prend l’entrepreneur) est plus élevé parce qu’il y a beaucoup plus de risques pour l’entrepreneur. L’avantage de ce type de contrat, c’est que s’il y a une mauvaise estimation, c’est l'entrepreneur qui paye, pas toi. Et tu sais exactement, dès le début, combien ton projet va te coûter. Par contre il ne faut pas oublier les items qui sont en allocations, et qui peuvent faire varier le coût final, exemple: le revêtement de plancher, les armoires, les appareils de plomberie, les luminaires, etc.

Le contrat cost plus, tu as un prix de base, le cost de ton projet (matériaux et menuisiers) + un pourcentage de profit sur les matériaux et les heures travaillées. Souvent, ce pourcentage est moins élevé (que le contrat à coût fixe), parce que l’entrepreneur prend moins de risque. Au final, si l’entrepreneur a bien estimé et qu’il n’y a pas trop d’imprévus, ça pourrait te coûter un peu moins cher.

Une fois l’entrepreneur choisi, il ne te reste qu’à aller à la banque pour avoir ton financement, signer le contrat et la première pelleté de terre peut débuter!