Copy of Pourquoi engager un entrepreneur

Mon amie est en train de faire une autoconstruction avec son chum. Je lui ai récemment demandé comment ça se passait...

 

« AYOYE! À chaque jour c’est un nouveau problème. J’ai 1000 affaires à penser et avec ma job en plus, j’capote. C’est vraiment plus gros que je pensais. »

 

C’est en le vivant à tous les jours qu’elle réalise que ce n’est pas si avantageux que ça, en fin de compte, de NE PAS engager un entrepreneur général en construction.

 

Alors que le rôle d’un entrepreneur général peut sembler plutôt vague au début, c’est en le vivant au quotidien que vous vous rendrez compte de TOUT ce qu’il gère, à chaque minute qu’il passe sur le chantier.

 

L’entrepreneur général, c’est le chef d’orchestre des travaux.

 

C’est lui qui va s’obstiner avec le gars d’excavation qui charge un extra pas mentionné au contrat.

 

C’est lui qui va dealer avec le tireur de joints si ce n’est pas à votre goût.

 

C’est lui qui va s’occuper de votre foyer qui ne fonctionne plus, 1 an après que vous ayez emménagé.

 

C’est aussi lui qui va vous conseiller sur les choix judicieux pour respecter votre budget.

 

Êtes-vous prêt pour ÇA?

Certes, faire sa rénovation ou son autoconstruction soi-même est un projet très accomplissant.

 

Si vous avez 1- l’énergie, 2- le temps et 3- les connaissances, pourquoi pas?

 

Cependant, on sait, par expérience, que c’est un trio qui se fait rare.

 

Avant d’entreprendre une autocontruction, voici quelques éléments critiques à connaître et souvent oubliés.

 

Dès la soumission, vous devrez contacter une tonne d’entrepreneurs spécialisés, organiser des rendez-vous avez eux, calculer, recalculer et recommencer encore, lire ce qui se dit sur le net et prendre des décisions grâce aux judicieux conseils de votre beau-frère bizouneux.

 

Vous devrez payer chaque fournisseur à la prise de commande des matériaux ou à la réception de ceux-ci. Par exemple, juste pour vos fenêtres, vous devrez payer autour de 15 000$ sur le champ. Ajoutez 35 000$ pour les murs pré-fabriqués, etc.

 

Donc, l’argent disparaît rapidement. Il faut aussi considérer que la banque prête par déboursés progressifs (la plupart du temps c’est 3 déboursés) dans le cas d’une autoconstruction. Règle générale, le premier déboursé arrivera une fois les fenêtres posées et le toit fini. Le deuxième avant la réception du gypse ou après la peinture et le troisième, une fois la maison terminée seulement…

 

Il faut aussi penser à l’ordre de la venue des sous-traitants. C’est très important à respecter pour le bon fonctionnement de chacun de leur métier.

 

Autre réalité: Les sous-traitants sont plus enclins à travailler avec un entrepreneur, parce que 1- ils parlent le même langage 2- l’entrepreneur leur donne de l’ouvrage régulièrement 3- le chantier sera organisé pour leur venue et ils n’auront pas à revenir plusieurs fois et à charger des extras.

 

photo: Les Rénovations A. Leblanc

 

“J’vois pu l’boutte!”

Gérer soi-même son autoconstruction ou ses rénovations majeures, ça prend du temps. Vous estimez 3 mois? Ça risque de vous en prendre 4 (c’est pas du pessimisme, c’est du réalisme!).

 

L’enthousiasme de départ disparaît souvent pour laisser place à la fatigue et la démotivation. “J’vois pu le boutte!”, est l’expression commune.

 

Les grasses matinées le samedi matin = terminé. Les soirées devant la saison 2 de Stranger Things = finito. Les livraisons St-Hubert = bonjourno!

 

Et vivre dans un chantier, c’est loin d’être excitant. L’entrepreneur saura mener à terme le projet le plus rapidement possible.

 

Le temps c’est de l’argent

La principale raison pour ne pas engager un entrepreneur est de sauver des coûts. C’est vrai, il va vous coûter quelque chose cet entrepreneur-là. Comme n’importe qui, il doit gagner sa vie.

 

Mais, la plupart des gens qui ont tenté l’expérience arrivent à la même conclusion: au final, c’est financièrement plus avantageux parce que pendant que vous travaillez ($$$), l’entrepreneur s’occupe de tout.

 

Il faut aussi prendre en compte le coût et le temps de vos erreurs. C’est normal de faire des erreurs. Mais dans un gros projet, c’est pas souvent des erreurs à 10$ malheureusement. Le manque d’expérience peut coûter cher en bout de ligne. Et c’est le genre de coûts que vous n’aurez jamais en engageant un entrepreneur général.

 

Miser sur ce qui compte vraiment

L’entrepreneur est votre pilier de confiance tout au long de votre rénovation/construction neuve.

 

Il est là pour vous conseiller les meilleurs choix pour respecter votre budget.

 

Il va aussi vous renseigner sur les choses auxquelles vous devrez penser et magasiner.

 

Parce que juste le magasinage de tous les items d’une maison ou d’une rénovation, cuisine, luminaire, plomberie, plancher, ça peut être long à faire!

 

Le temps de gestion de chantier que vous sauverez vous donnera du temps et de l’énergie pour magasiner et faire des choix sensés.

 

photo: Les Rénovations A. Leblanc

 

Garantie

Tout d’abord, il faut savoir que tout entrepreneur certifié possède une licence RBQ. L’entrepreneur possède aussi une couverture d’assurance qui couvre en cas de pépin, ce que vous n’avez pas en effectuant les travaux par vous-même.

 

Dans le cas d’une maison neuve, le fait d’avoir recours à un entrepreneur vous donne automatiquement droit à une garantie de construction résidentielle, qui assure l’exécution de certaines obligations légales par l’entrepreneur.

 

Crédit Rénovert

Le crédit d’impôt RénoVert vous permet de bénéficier d’une remboursement de 20% sur vos rénovations de portes et fenêtres, isolation de toit, des murs extérieurs, du remplacement d’un système de climatisation, etc.

 

Cependant, pour avoir droit à ce crédit, vous devez signer un contrat avec un entrepreneur.

 

Vous ne pourrez donc pas en bénéficier si vous choisissez de faire vos travaux par vous-même.

 

J’espère que cet article vous aura éclairé sur la réalité d’une autoconstruction et/ou d’une rénovation majeure.

 

Je veux participer!

Je termine en vous disant qu’il est normal de vouloir participer à son projet, sans nécessairement vouloir être le chef d’orchestre. Et c’est tout à fait possible, avec un minimum d’habiletés manuelles quand même! ;)

 

Discutez-en avec votre entrepreneur. Il pourra vous suggérer des petites tâches à faire durant les weekends qui vous permettront de mettre la main à la pâte. S’il est sympathique comme nous, il va même vous donner quelques conseils pour faire une job de pro hihi!

 

J’espère que cet article vous aura donné l’heure juste et vous permettra de prendre de bonnes décisions.

 

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions!

Marie-Pierre Guignard